Sami, Saxo, Sam et Saro vieillissent en FA

Sami, Saxo Sam et Saro : on a toujours besoin de plus petits que soi ! Laissez-vous séduire par la petite fratrie d’octodons ! Que des mâles ! Mais ils s’entendent à merveille et ils ne peuvent être tous séparés tellement ils sont fusionnels. Vous pouvez les adopter en duo, en trio ou en quatro !
Des octodons ? Pour ceux qui n’en auraient jamais entendu parler, il ne s’agit pas d’une espèce de dinosaure en voie de réapparition, mais de petits mammifères de l’ordre des rongeurs ! Leurs caractéristiques physiques vous rappelleront sans doute la gerbille ou le chinchilla. Comme c’est hélas souvent le cas, Sami, Saxo Sam et Saro ont été cédés aux Moustachu(e)s par un propriétaire qui déménageait et qui ne pouvait plus s’occuper correctement d’eux.

L’octodon ayant pour habitude de vivre en groupe, Sami, Saxo, Sam et Saro forment un groupe inséparable. Ils sont énergiques et possèdent un caractère curieux, plein de malice. En guise de bienvenue, il est possible que leurs dents surpassent leur nez et qu’elles chatouillent le bout des doigts venant ouvrir leur cage. Leur entente avec les humains est pour l’instant au stade de l’esquive ! Les caresses ne sont pas encore à l’ordre du jour. En même temps, si vous étiez aussi petits qu’eux, avouez que vous seriez impressionnés par ces immenses bipèdes aux grandes paluches ! Il faudra prendre le temps de les apprivoiser afin de pouvoir ensuite apprécier la douceur de leur poil soyeux. Pour ça, rien de tel que des graines de courge bio en friandises dont les octodons raffolent mais maxi 5 par jour. Ils auront vite fait de rappliquer quand ils vous entendront secouer leur bocal de graines. Comme tout animal, les octodons ont des besoins particuliers.

Etant pré-diabétiques, une nourriture adaptée et variée est indispensable. Foin à volonté – plantes, fleurs et légumes séchés -granulés Versele Laga Complete chinchilla, aucun fruit ou autre aliment sucré. Sami, Saxo Sam et Saro auront besoin d’une cage suffisamment grande pour se dégourdir les pattes, sauter et grimper. L’idéal, une volière en métal que vous aménagerez avec différents étages en bois, des ponts, des tunnels, des passerelles, des dodos, etc … Pourquoi en métal ? Parce que si les octodons sont petits par la taille, ils sont de très gros rongeurs et le plastique ne leur résiste pas longtemps. Ils auront vite fait de faire un trou et de prendre la poudre d’escampette dans votre maison.

Ils auront besoin d’avoir toujours du bois à ronger à disposition pour user leurs quenottes et satisfaire leurs besoins. Accessoire indispensable à leur bien-être, la roue qui devra être d’un diamètre minimum de 28 cm pour ne pas abimer leur dos (roue en bois ou en métal à mailles fines, jamais à barreaux car risque élevé de fractures des pattes). Ils doivent pouvoir bénéficier de sorties quotidiennes. Vous pouvez leur fabriquer un enclos ou les laisser en liberté dans un couloir ou une pièce mais attention à bien protéger vos meubles dans ce cas car ils iront forcément y goûter.

Les octodons étant très sensibles au bruit et fragiles au niveau respiratoire, leur cage devra être située à un emplacement calme, à l’écart de toute agitation et de tout courant d’air. Il faudra également veiller à maintenir propre la litière de chanvre ou de lin, la seule adaptée pour eux, qui devra être d’une bonne épaisseur car ils aiment creuser et y cacher leur nourriture. Sami, Saxo Sam et Saro auront aussi besoin d’un récipient de terre à bain pour Chinchilla. Ce sable leur est indispensable pour entretenir leur pelage, d’où l’importance de veiller à sa propreté chaque jour.

De par leur vulnérabilité, Sami, Saxo, Sam et Saro devront être protégés des autres animaux de compagnie de la famille afin d’être parfaitement épanouis et en sécurité. Si les petites bouilles de Sami, Saxo, Sam et Saro vous ont séduit, ne tardez pas à venir les rencontrer !
*********************
Adoptables dans les départements 44, nord 85 et 49 selon secteurs
Frais d’adoption : don libre – Adoptables par 2, 3 ou les 4 ensemble
Date de naissance : 2015

Laisser un commentaire